Lilian J.
... tinkerer since 1971

Test : Pontiac Lynx 1950


Conçu durant l'occupation, construit en France entre 1945 et 1950, chiné puis restauré en 2017, voici les premières images du Lynx !

Une fois remis en route, ce serait dommage de laisser ce joli Lynx sur une étagère... non ?

Après avoir reçu quelques films 127 périmés de la part d'un collègue (coucou Gér@rd !), j'ai donc chargé l'appareil, et suis parti shooter...

sans trop savoir à quoi m'attendre, ne connaissant ni le film ni l'appareil... résumons en images !

D'abord, un peu de pubs descriptives d'époque :

Quand même pas donnée, la bestiole Tessar... ceci étant, l'accent était mis sur ses performances :

Il ne faut pas oublier qu'à l'époque les appareils pliants à soufflet (foldings) dominaient le marché. Tous noirs, moins compacts et moins "modernes", ils allaient être bientôt supplantés par les boitiers à objectifs montés fixes, comme le Pontiac.

Imaginez-vous en 1950 sortir de votre poche un boitier toutenalu comme celui-ci, parmi tout un océan de foldings... cela vous classait son homme !

Ok, retour au XXIème siècle, et chargement du film, sous lumière tamisée !

L'arme du crime : Efke R100 format 127, n&b, périmé depuis 1998...

déballage..

le sachet n'étant pas étanche, on verra si le film a bien supporté le passage des ans... 20 ans, quand même...

mise en place et calage du papier sur la bobine réceptrice

Ne reste qu'à enrouler pour faire apparaître le numéro "1" dans la fenêtre de droite... et c'est parti pour 16 vues en 3x4 !

Mise en sacoche "never ready" (ou "jamais prêt") d'époque, et en route !

Une fois les photos prises, reste à développer puis scanner le négatif... et voici, enfin!, les résultats :

 

prairie

au bourg

calvaire

clocher XIIème siècle

Saint-Pierre de Mont-Dol

chapelle

saint Suliac

saint Suliac

saint Malo

saint Malo

saint Malo

saint Malo

saint Malo

Alors, que dire ?

Eh bien tout d'abord que le Efke accuse les ans... mais quand même, il garde un charme certain, bien que les numéros se soient imprimés sur les photos !

Ces photos ressemblent fort à ces images retrouvées dans un grenier ou une brocante, venues directement des années 40-50...

Le négatif est sorti très clair, je présume que cela vient du film, probablement surdéveloppé. On verra avec du film neuf.

Au final, avec pas mal de réhaussage de contraste, les photos sont exploitables, bien qu'assez graineuses (bactéries/spores sur le film), et les temps d'expo me semblent corrects.

En tout cas, les détails sont bien là, il n'y a aucun vignettage ni déformation quelconque, c'est parfait ! La mise au point par zone (hyperfocales) se fait naturellement, et permet d'exposer en toute quiétude.

Voilà, un bel appareil, simple à utiliser mais efficace, et tenant bien ses promesses ! Les beaux jours arrivent, l'été est devant nous... il va certainement remanger une autre pellicule, mais neuve cette fois-ci !

@ la prochaine fois !

Rédiger un commentaire

Les commentaires sont libres, et ouverts à tous/toutes. Néanmoins, les règles de politesse s'appliquent en ces lieux, cela va sans dire.
Ainsi, les commentaires malséants, haineux, racistes, trollesques... ne sont pas tolérés, et seront effaçés.

 

 

Quelle est la deuxième lettre du mot rzbm ?

 

Fil RSS des commentaires de cet article