Lilian J.
... tinkerer since 1971

Agfa Flexilette


Aujourd'hui, voici un ovni photographique, j'ai nommé l'Agfa Flexilette !

Molette de focus soudée, il faut donc démonter...

En tant que chineur (quelle surprise :roll: ) j'ai fait une foire photo il y a environ une semaine, en compagnie de l'ami ScienceGeek (coucou !), et je suis bien sûr revenu les poches moins lestées... et la besace bien alourdie :mrgreen:
Bref, je ferais les présentation de brocante un peu plus tard, mais j'ai (entre autres) acheté un cageot marqué "pour bricoleurs" ( :angel4: ), et au fond il y avait ceci :

Image

Image

Un drôle de truc à deux yeux... en fait c'est un Agfa flexilette, un 24x36 équipé de triplets et surtout c'est un TLR : on vise par le dessus (comme avec un Rolleiflex, Semflex, Flexaret...). Très pratique, discret et vraiment pas commun, car fabriqué seulement entre 1960 et 1961.

Bref, vous vous en doutez bien, j'ai immédiatement craqué sur cet étrange machin tout zarbi, un OPNI (Objet Photo Non Identifié). Il est en état relativement correct, manque 2 poignées (po grave) un peu usé, il a vécu... par contre, la bague de mise au point est totalement bloquée, impossible de la bouger. Il déclenche, mais les vitesses traînent, les lentilles sont sales... bon, faut démonter.

C'est parti ! :P

On ouvre le dos, et 4 vis plus tard, toute la façade tombe, pratique :

Image

On dessoude les fils de synchro flash, et l'obturateur peut être enlevé :

Image

Image

Ne reste ensuite qu'à le réviser (démonter/huiler) :

Image

Ensuite, faut s'occuper du bloc optique, et tout d'abord enlever les lentilles :

Image

Image

Ainsi, il est possible (après avoir dévissé les 3 vis de l'anneau de commande) de pousser sur le bloc (bien coincé !) pour le faire sortir par l'avant :

Image

Il est venu d'un seul coup, et, risques du métier, je me suis bien éraflé au passage :

Image

Pfff :banging:

Après m'être cautérisé à la poudre à canon comme Rambo, je sépare le bloc optique pour nettoyer le diaphragme, le trempage pétrole-WD40 ayant laissé des résidus :

Image

Maintenant, il est possible de chauffer la façade au four (sans crainte pour les lentilles, donc) afin de ramollir la vieille graisse (colle !) Agfa verte, et de pouvoir démonter les anneaux bloqués.
Le reste est classique : nettoyage, vérification, tests de fonctionnement, dégraissage... et remontage :

Image

Image

Image

Image

Image

trois petits points de colle universelle (sans solvants) histoire de faire tenir la rondelle plate, et il est possible d'assembler les deux demi blocs. Il est alors possible de remonter la façade (sans le bloc optique) sur le boitier.
En effet, en mettant le diaphragme à 2.8, la languette de commande du diaph s'encastre direct dans son logement :

Image

Image

L'accès à la vis-pointeau de blocage de la lentille de visée (pour bloquer son réglage) est alors possible... mais j'ai décidé de ne pas la remettre, mais plutôt de coller-bloquer. Ainsi, une fois l'ensemble remonté, il est toujours possible de régler... sans se préoccuper de cette vis.

Image

Image

Ne reste qu'à ajuster les lentilles, puis bloquer les 3 vis de l'anneau de mise au point... il y a un piège, celle du dessus :

Image

repose non pas sur l'anneau entier, mais sur une partie à côté de la coupure (pour la vis de réglage). Si l'on serre trop fort, cela déforme... et la mise au point est ainsi bloquée ! :banging:

Cette vis doit donc n'être qu'à peine serrée, ce sont les 2 autres vis du bas qui doivent être serrées d'abord. Ensuite, on peut souquer un peu plus celle du haut. Bon à savoir, car je me suis bien pris la tête :banging:

Enfin, voilà, le monsieur est nickel, il focuse, déclenche, ressemble à qq chose... bref, c'est mon nouveau jouet ! En images :

Image

Image

Image

Image

Image

Bon, reste un peu de taf, comme le crochet du capot à refaire (il ne ferme plus), un peu de nettoyage sur la cuirette du capot, 3 fois rien, quoi.

En tout cas, bien content de l'avoir remis en route (même au prix du sang :mrgreen: ), et très curieux de voir ses résultats ! :blob8:

Vala vala, @ la prochaine ! :Canotier:

Rédiger un commentaire

Les commentaires sont libres, et ouverts à tous/toutes. Néanmoins, les règles de politesse s'appliquent en ces lieux, cela va sans dire.
Ainsi, les commentaires malséants, haineux, racistes, trollesques... ne sont pas tolérés, et seront effaçés.

 

 

Quelle est la première lettre du mot eoben ?

 

Fil RSS des commentaires de cet article