Lilian J.
... tinkerer since 1971

Comment changer les rideaux d'un zorki ?


Remplacement d'un obturateur de Zorki 1

Utiliser ou acheter un appareil photo ancien réserve souvent son lot de surprises : le Zorki 1 dont il est question ici ne fait pas exception.

zorki 1 vu de face

En bon état extérieur, tant pour l'objectif que le boitier, il recèle pourtant une panne courante : l'obturateur est inutilisable.

Ses rideaux sont faits de toile de soie garnie de caoutchouc : avec les années, le caoutchouc durcit, craquèle, se dessèche... il y a des fuites de lumière, les vitesses ne sont plus fiables et varient... bref, leur remplacement s'impose.

Sur le Zorki, copie des Leicas avant guerre, c'est relativement simple, mais il faut être soigneux, car cela influe sur les futures photos.

 

Extraction de l'obturateur

 

C'est simple, il suffit de dévisser les vis de la monture (bien repérer les cales papier placées dessous), puis de défaire les vis (5) autour du haut de l'appareil. On extrait ensuite le corps du boitier.

Un rideau totalement décollé est déjà visible :

corps zorki 1

et l'envers nous montre bien les craquelures, le manque de tension :

arrière corps zorki 1

Puisque les rideaux vont être sortis, il faut les détendre en ôtant les vis de retenue, puis en lâchant la tension des ressorts :

système tension rideaux zorki

Cela peut être fait avec le corps extrait ou non de l'appareil.

Pour atteindre les rideaux, il faut commencer par dévisser les 4 fenêtres rondes du télémètre, au besoin avec une pince garnie de caoutchouc, puis ôter le disque des vitesses.

Enfin, ôtons une vis devant (elle cache le réglage du télémètre) et une vis derrière, puis le capot s'enlève :

platine vitesses zorki 1

De gauche à droite :

le bloc noir du télémètre, le support de la griffe du flash, le mécanisme des vitesses (avec la griffe à ressort), le levier de débrayage, le bouton déclencheur et la molette d'armement avec le disque compte vue au dessous.

Malgré les apparences, il n'y a rien de bien compliqué, juste quelques pièces, ressorts et vis.

 

Démontage

 

La griffe à ressort n'est tenue que par le ressort. On écarte le ressort sans l'abîmer, on lève la griffe, et elle sort.

Puis c'est le tour du mécanisme de sélection des vitesses, il est en aluminium, la large vis cache un ressort :

Voilà le ressort en question, il sert à garder le doigt déclencheur du deuxième rideau en position :

C'est au tour du disque de sélection des vitesses, en laiton :

deux vis à ôter, et on le sort de l'axe sur lequel il est enfilé.

En dernier lieu, enlever le doigt de maintien du second rideau :

il est mis en force sur le carré en laiton. Il suffit de faire levier avec un outil, et le doigt sort.

Dégraisser, nettoyer et rincer toutes les pièces démontées jsuqu'ici, et les mettre de côté.

Il est temps à présent de démonter les axes des rideaux. Ils ne sont pas retenus par le dessus, mais par le berceau, qu'il faut démonter en desserrant juste 3 vis. L'ensemble se desolidarisera alors de la platine :

berceau rideaux zorki 1

et voici le résultat :

rideaux morts zorki

Terminer le démontage en extrayant les rideaux du berceau (sans rien déchirer encore), et en faisant bien attention à la rondelle plate sous le tambour.

Le premier rideau, et les galets sur lesquels passent les rubans du second rideau (pas présent, car décollé) :

premier rideau zorki

Le but est de remplacer ces rubans et rideaux par du neuf; il faut les coller à la bonne distance, et parfaitement parallèle au tambour...

 

Collage

 

Ma technique est de d'abord venir coller le rideau sur l'enrouleur à ressort (l'axe avec les galets, ci-dessus à droite), bien aligné et parallèle. Une fois sec, on va devoir coller les deux rubans en ligne droite sur le tambour, bien parallèles, et à une certaine distance...

Comment mesurer précisément cette distance ? Je fais ainsi :

collage premier rideau zorki

collage premier rideau zorki

Avec un bloc de bois, je pose une distance entre le tambour et la barette du vieux rideau, au plus près de chaque ruban.

Cette distance dépend du bloc de bois, et je conserve toujours ce même bloc de bois reposant du même côté sur le papier.

Avec ce bloc bien plaqué partout et les rubans tendus, le tambour repose alors sur mon papier millimétré, dans une position unique, qu'il suffit de marquer.

On peut alors décoller les vieux rubans. Bye le vieux rideau !

Il suffit alors de reprendre la cale en bois, caler le  rideau neuf, un peu de colle, et de reproduire cette position : on peut coller les rubans.

Le tour est joué ! Bien vérifier le parallélisme en s'aidant du papier millimétré, puis monter pour un test :

test premier rideau zorki 1

Pour le deuxième rideau, qui était décollé sur mon Zorki, je n'ai aucune référence, donc rien à mesurer.

Je commence par coller ses rubans sur l'enrouleur, en veillant au parallélisme, puis je colle les deux rideaux sur mon papier millimétré :

collage deuxieme rideau zorki

Les deux barettes métalliques des rideaux étant bien parallèles, je scotche alors mon second rideau sur le tambour, à la position que j'estime correcte... puis, je remonte tout l'ensemble, et teste :

test 1

Ce n'est pas bon, les rideaux ne sont pas parallèles, et pas bien calés non plus. Il faut démonter, replacer le rideau, remonter et re tester !

Cela peut paraître pénible (c'est le cas !), mais comme le collage n'est pas définitif, on peut décaler à volonté. Et après quelques essais :

test 2 zorki

avec une fente de moins de 1/2 mm, les rideaux sont parfaitement parallèles, la pose B est ok, bref, tout va bien !

Démontage, collage définitif, pose des huiles définitives, et voilà ! Comme je conserve un vieux film pour test, je puis vérifier le mécanisme d'armage et d'enroulement, après nettoyage et lubrification, sans les rideaux :

test enroulement 1

test enroulement 2

Il est important de bien nettoyer, vérifier et lubrifier axes et dentures, car une fois l'appareil remonté, ces pièces ne seront plus visibles.

Ne reste plus qu'à remonter l'appareil : les rideaux, vérifier leur réglage, puis remettre l'obturateur dans le corps, et finir par la monture.

 

Réglage

 

Pour les rideaux, je donne 3 tours à chaque, puis je teste, en regardant les bords du cadre du châssis.

Si le second rideau rattrape le premier, il faut tendre le premier. C'est mieux que de ralentir le second : snappy first curtain, slow second !

En général, on est sur du 4 tours pour le second et du 5 tours pour le premier. Mais ce n'est qu'un ordre d'idée, tout dépend des ressorts, des frictions, des lubrifiants... en tout cas, à 6 ou 8 tours, il est temps de se poser des questions !

Ne pas chercher non plus la précision absolue, ces mécanismes ne sont pas fait pour cela, et de toute façon, la latitude des films est suffisamment étendue pour compenser ces imprécisions.

 

Voilà, un Zorki tout content d'avoir des rideaux neufs ! Reste à vérifier le registre, maintenant... à suivre !

Rédiger un commentaire

Les commentaires sont libres, et ouverts à tous/toutes. Néanmoins, les règles de politesse s'appliquent en ces lieux, cela va sans dire.
Ainsi, les commentaires malséants, haineux, racistes, trollesques... ne sont pas tolérés, et seront effaçés.

 

 

Quelle est la troisième lettre du mot waxnc ?

 

Fil RSS des commentaires de cet article