Lilian J.
... tinkerer since 1971

En 1900... Paris


Une petite ballade en 1900, cela vous tente ?

Imaginons, Valence, 1900... Cléodule T., représentant de commerce aime se tenir informé et au courant des dernières nouveautés...

Quoi de mieux qu'aller visiter l'exposition universelle, à Paris ? Entre pavillons de tous pays, nouveautés et exposition coloniale, il y a de quoi voir, et faire !

Partant de Valence, il faut alors passer par Lyon, changer de gare, et prendre le direct pour Paris à Lyon Perrache.

Billets achetés, Valence, le jour du départ...

"Voilà, je suis prêt, redingote, canne, ma fidèle chambre et ces fameuses plaques lumière ! Extra-rapide, dit-on, imaginez : une pose en une seconde ! Sèches, en plus, vraiment pratiques ! Allons, en route !"

C'est en fermant la porte que la voix de Norbertine se fit entendre par la fenêtre :

- "Cléodule, mon cher, n'oubliez pas les billets de train, ils sont sur la tablette de l'entrée ! "

Un peu confus, ledit Cléodule fit demi-tour, rouvrit la porte encore toute claquante, se saisit des billets de train...

- "Et bon voyage, mon ami !"

- "Merci chère !"

Et c'est ainsi que Cléodule parti en gare de Valence... néanmoins, désireux de tester sur le champ ces fameuses plaques, il fit un crochet par les berges du Rhône... sitôt le trépied sorti, et l'appareil dessus, la prise de vue commence.

"Bien, le pont Mistral, voici un honnête sujet ! Alors, mise au point dépoli faite, diaphragme... ah, n'oublions pas la vitesse... parfait !

premier chassis en place... hop, poire de déclenchement... clic! Et voilà, gageons que le résultat dépassera mes espérances !"

Pour tout dire, trichons un peu, et accélérons le cours du temps... effectivement, Cléodule sera content :

Performance par ailleurs saluée depuis le pont !

Quelques heures de train plus tard, Cléodule posera son trépied à Lyon, et profitera d'un arrêt de la ligne 7 du tramway Perraches-Brotteaux pour saisir au vif une petite vue de Lyon :

Quand même, belle qualité d'image cette chambre ! Agrandissons la navette 139 du tramway :

C'est ainsi que l'on devine Brotteaux sur le panonceau du toit... (pour plus d'info, voyez ici : tramways de Lyon)

Peut-être un cirque en ville, une fête foraine... en tout cas, il y a de la roulotte :

Et comme il y a des chevaux...

Il y a le ramassage de crottin, pour les cultures ! Dans la charette à bras, je ne pense pas qu'il s'agisse de lait dans les bidons...

de l'eau pour des chevaux ?

"Eh bien, puisque je suis déjà à pied, pourquoi ne pas aller nous restaurer place des Terreaux ?

J'en profiterais pour immortaliser cette fameuse fontaine ! Il paraît qu'Eiffel aurait travaillé dessus... "

Quelques pas plus tard, la place s'ouvrait devant Cléodule...

"Quelle chance, pas beaucoup de monde devant ! Il est vrai que les estaminets et les bouchons attirent plus que l'eau de la fontaine !

Alors, avec ce soleil, je dois quand même fermer pas mal mon objectif, et l'arrière-plan devrait être bien net... normalement..."

Rassurons Cléodule : c'est bien le cas, c'est extrêmement net. Il y a des promos (déjà !) :

Le quadrige (signé Bartholdi sous la statue) :

Notez la date sur la banderole, nous sommes en été... cela fait donc 5 ou 6 mois que l'expo universelle est ouverte (14 avril 1900).

Et un tram, entre le café Ravier et le BHV Lyonnais :

Elixir gaulois, liqueur agréable et digestive. 1895

 

Collation faite, il est temps de monter dans le train pour Paris, et d'aller y voir cette fameuse exposition...

Voyons le plan, d'abord :

Alors, l'entrée en bas, place de la Concorde... tiens, le grand palais, j'irais bien voir les sculptures !

Ensuite, le Trocadéro... et ce sera bien !

 

Et c'est ainsi que notre ami Cléodule nous fit en 1900 ce magnifique cliché de l'entrée de l'exposition :

Avec cette porte monumentale de Binet, très Art Nouveau et sa Parisienne... voyons cela d'un peu plus près :

pour en apercevoir plus : porte Binet

Un peu plus loin sur la droite, nous suivons Cléodule au grand palais, pour l'exposition de sculptures...

"Grimpons ici, j'aurais une belle vue d'ensemble !"

Il y a foule pour admirer les statues...

Et mêmes des nonnes, dirait-on !

Voilà, toujours rive droite, nous suivons Cléodule au trocadéro, le long des pavillons Russe et Asie.

De cet endroit, nous pouvons voir le globe terrestre, la grande roue de l'exposition, mais également l'un des pavillons de l'Algérie, le palais de l'optique...

Le globe terrestre, à la droite de l'exposition

Il n'y a pas d'âge pour visiter l'exposition ! Quoiqu'il n'a pas dû voir grand-chose... :)

La grande roue, et à gauche la cheminée du pavillon de l'électricité, que l'on voit bien mieux ici :

(source : wikipedia)

Le pavillon de l'Algérie, et derrière, le Maréorama :

Il s'agissait de reconstituer au pied de la tour Eiffel un voyage en paquebot, entre Villefranche et Constantinople.

A l'aide de décors défilants, d'un pont de bateau posé sur vérins, effets de sons et lumières... de la 4D !

Voyez ici : maréorama

Notons que toutes ces construction étaient éphémères, juste faites en bois et plâtre... sitôt l'exposition terminée, elles furent démolies, ce qui était récupérable le fut. Quand au reste il fut détruit.

Toutefois, il nous reste pas mal de choses : le petit et le grand palais, les bouches de métro Guymard, le pont alexandre III...

Voyez ici : vestiges expo 1900

 

Et voilà, c'est ici que nous quittons notre ami Cléodule... c'était juste un lot de quelques plaques, prises entre Valence et Paris via Lyon...

Toutes prises en 1900, mais peut-être ni le même jour, ni le même mois... ni le même photographe !

Bref, une petite histoire pour les relier, j'espère que la promenade fut intéressante et sympathique !

Il est toujours intéressant de voir un monde nouveau poindre, ce fut le cas en 1900, avec l'avènement de l'industrie, de l'acier...

Un futur radieux et plein de promesses !

Pour aller plus loin :

patrimoine et exposition

google images expo 1900

 

 

Rédiger un commentaire

Les commentaires sont libres, et ouverts à tous/toutes. Néanmoins, les règles de politesse s'appliquent en ces lieux, cela va sans dire.
Ainsi, les commentaires malséants, haineux, racistes, trollesques... ne sont pas tolérés, et seront effaçés.

 

 

Quelle est la deuxième lettre du mot clgh ?

 

Fil RSS des commentaires de cet article