Lilian J.
... tinkerer since 1971

Pentax H3


Révision d'un Pentax H3 de 1961

Dans un vide-grenier il y a quelque jours, j'ai chiné ce joli H3, plus connu en Europe sous le nom de S3.

Importé du Japon par Honeywell en 1961/1962, de S3 au départ il devenait H3 aux Etats-unis. Honeywell figurait alors en bonne place sur l'appareil. Cela faisait plus "local american"...

C'est un modèle reflex relativement simple, l'un des premiers (voire le premier en 1961) à proposer l'automatisation de l'ouverture/fermeture du diaphragme (du coup, la visée se fait à pleine ouverture).

Vitesses de la seconde au 1/1000ème + poses B et T, pas de retardateur, pas de mesure, pas de pile, mais le mécanisme est entièrement mécanique : toujours prêt.

Venue avec, une cellule de mesure (avec pile) se clipsant au-dessus du prisme : elle est fonctionnelle, et semble précise.

Cerise sur le gâteau, le Takumar Auto 1.8/55mm est excellent, et il est en parfait état !

Bref, une très belle boite à image !

 

 

Le souci, c'est qu'il est bloqué : pas d'armage, pas de déclenchement... un intru semble bloquer l'un des rideaux, et la barette est un peu tordue.

 

 

En effet, il y a bien quelque chose qui n'est pas à sa place...

 

 

Afin de vérifier tout cela, un démontage en profondeur s'impose. On commence par le dessus :

 

 

Les pièces du compteur de vues :

 

 

puis il faut enlever le levier d'armement :

 

 

la manivelle de rembobinage et le disque-mémo :

 

 

Voilà, quelques vis et on enlève le dessus :

 

 

 

Relativement simple, propre, pas bricolé... continuons avec la facade :

 

 

la boite à miroir renferme l'intru (le ressort de descente du miroir), qu'il sera facile de remettre en place :

 

 

ceci étant, tous les axes de rideaux sont grippés, de même que les axes du miroir, il faut sortir la boite à miroir :

 

 

Reste donc le corps avec les rideaux, l'armage et le mécanisme des vitesses rapides (platine en haut à gauche) :

 

 

... et lentes (la boite noire avec les deux vis, au pied des rideaux) :

 

J'ai dépoussiéré au maximum, puis sorti le module des vitesses lentes pour nettoyage, également nettoyé et lubrifié les axes des rideaux, du miroir... puis testé sans la boite à miroir pour laisser l'huile se mettre en place.

J'ai aussi profité d'avoir un accès facile aux rideaux pour redresser la barette tordue, et remettre un peu de noir là ou le métal brillait.

Plus de souci, tout est parfait :

Pour tester les vitesses B et T, il faut remonter la boite à miroir, déclencher, mesurer...

Puis le remontage se fait dans l'autre sens, et soigneusement, pour ne pas abîmer les vis. Un petit coup de chiffon, et c'est bon !

Résultat en images :

 

 

Cosmétiquement il est parfait, maintenant toutes les vitesses fonctionnent, bref il est nickel !

Détail intéressant : il accepte sans broncher tous mes objectifs M42 Pentacon (Helios, 50mm, 135mm...). Bref, l'embarras du choix.

Ne reste plus qu'à le tester... ce qui sera fait un de ces quatre !

Rédiger un commentaire

Les commentaires sont libres, et ouverts à tous/toutes. Néanmoins, les règles de politesse s'appliquent en ces lieux, cela va sans dire.
Ainsi, les commentaires malséants, haineux, racistes, trollesques... ne sont pas tolérés, et seront effaçés.

 

 

Quelle est la dernière lettre du mot ewdjwj ?

 

Fil RSS des commentaires de cet article